Revue de Presse Cannabique

Vaporiser ou fumer son cannabis

Posted at 19/11/2014 | By : | Categories : Revue de Presse Cannabique | 0 Comment
Fumer ou vaporiser ?

Toute l’info au sujet du cannabis , le test salivaire , le bedrocan

Vaporiser ou fumer son cannabis

De nombreuses méthodes existent pour tirer profit du cannabis que la consommation soit motivée pour des raisons thérapeutique ou non. Cependant en fonction du but recherché le consommateur peut être orienté vers une méthode de consommation plutôt qu’une autre.

De nos jours encore fumer du cannabis est l’une des façons les plus largement répandues de mettre à profit les nombreuses propriétés de cette plante. On considère que c’est une méthode valable de médication « par défaut » ou « d’urgence » ; cependant pour certaines pathologies le fait d’inhaler la substance après combustion est quelque peu contre-productif. Par exemple les personnes asthmatiques cherchant à atténuer leurs symptômes respiratoires pourraient ainsi obtenir des résultats mitigés.

La vaporisation étant considérée comme l’une des méthodes de consommation du cannabis les plus efficaces et les moins agressives pour la santé elle est vivement recommandée aux patients comme aux consommateurs occasionnels.

Lorsque l’on fume du cannabis comme lorsque l’on fume du tabac ou d’autres substances on ne peut éviter les différents hydrocarbures aromatiques polycycliques ou HAP qui sont libérés dans l’organisme au cours du processus. Le goudron et d’autres substances cancérigènes figurent en effet parmi les composés chimiques prédominants dans la fumée produite par la combustion. Dans le cas du cannabis ces composés chimiques ne proviennent pas de la plante elle-même mais du processus de combustion. Ils peuvent également être produits par la combustion d’autres matières que le cannabis par exemple le papier à rouler.

En réalisant une analyse approfondie de la fumée produite par du cannabis brûlé des scientifiques ont pu identifier plus d’une centaine de composés chimiques différents libérés dont plus de 80 % n’appartiennent pas aux cannabinoïdes. En d’autres termes plus de 80 % des gaz présents dans la fumée n’ont aucune propriété thérapeutique ni psychoactive. D’un point de vue strictement médical cette méthode est par conséquent très loin d’être optimale. Bien sûr lorsque l’on recherche un effet de type récréatif les cannabinoïdes libérés par la combustion suffisent généralement à procurer l’état d’intoxication souhaité. Mais même sur ce plan les effets pourraient être décuplés par une méthode de combustion différente plus centrée sur une libération efficace des cannabinoïdes sans parler des problèmes de santé liés à l’inhalation de goudron et d’autres agents chimiques toxiques en particulier sur le long terme.

Lire l’article en entier : Fumer ou vaporiser

Kanacleaner est la solution pour avoir un test salivaire thc negatif

Bookmark this on Google Bookmarks
Share on Facebook