Revue de Presse Cannabique

Suisse : du cannabis bientot cultive par les paysans

Posted at 23/03/2014 | By : | Categories : Revue de Presse Cannabique | 0 Comment

500 000 fumeurs de cannabis en Suisse

La culture du cannabis pourrait être légalisée en Suisse

La culture du cannabis pourrait être légalisée en Suisse

Deux experts doivent soumettre leur stratégie sur la régulation des produits à base de chanvre à la commission fédérales pour les sujets liés aux drogues.

Deux projets, favorables à la légalisation de la culture et de la consommation du cannabis, seront présentés à Berne la semaine prochaine. Ils réactivent le débat sur la légalisation du cannabis au niveau fédéral après le non du peuple en 2008.

O. Guéniat, chef de la police judiciaire neuchâteloise propose l’attribution de licence de production à des personnes privées. Pour T. Kessler, ancien délégué bâlois chargé des affaires liées aux drogues envisage que les paysans de montagne cultivent, sur demande de la Confédération, près de 100 tonnes de cannabis annuellement.

Le tout pour une valeur de marché d’environ 1 milliard de francs. Sur cette somme, 850 millions de francs seraient destinés aux caisses de l’Etat et financeraient l’AVS et des projets divers de prévention.

Contactée par la «SonntagsZeitung», l’Union suisse des paysans (USP) reste prudente, mais curieuse. Si une base légale autorise la culture de cannabis, assez de cultivateurs seraient prêts à se lancer dans ce type de production, estime T. Jaggi de l’USP.

D’après T. Betthel, président de la commission fédérale pour les questions liées aux drogues, il semble prématuré de se poser ce type de questions.

Le dominical pense néanmoins que des questions ne vont pas tarder. Car Genève, Bâle, Zurich, Berne et Winterthour ont entamé un travail sur des concepts de régulation.

Selon plusieurs évaluations, la Suisse compterait près de 500 000 consommateurs de cannabis. P. Waibel, directeur du service bâlois de santé, affirme que «la consommation de marijuana est une réalité sociale dans de nombreuses villes suisses». Pour M. Herzig, directeur du secteur addiction et drogues de la ville de Zurich: «Il est temps d’empoigner la thématique!»

Le résultat du test de la salive reste tout le temps négatif lorsque l’on applique KANA CLEANER SPRAY BUCCAL

Bookmark this on Google Bookmarks
Share on Facebook