Revue de Presse Cannabique

Legalisation du cannabis : le droit doit suivre les evolutions de la societe

Posted at 29/01/2014 | By : | Categories : Revue de Presse Cannabique | 0 Comment

La politique repressive en matiere de cannabis est un echec en France

La pénalisation du cannabis est un échec en matière de santé publique

Des magistrats favorable à l’évolution de la loi concernant le cannabis

JY Coquillat, procureur de la République à Grenoble (Isère) a parlé d’échec concernant la politique répressive.

L’usage du cannabis doit-il rester un délit ? Il estime que le droit, la loi doivent suivre l’évolution de la société. Depuis, 40 ans, notre politique est répressive concernant le cannabis. Les sondages font ressortir que jamais autant de jeunes n’ont concommé du cannabis, souligne JY Coquillat.

Le magistrat en conclut qu’il s’agit d’un échec au plan de la santé publique. Mais c’est aussi un échec sur le plan de la lutte contre les trafics et l’économie souterraine qui en découle. Puisque cette économie souterraine est l’essentiel dans les quartiers défavorisés.

Une crise sans précédent

JY Coquillat a eu des propos similaires lors de l’audience de rentrée du tribunal de Grenoble le 17 janvier, demandant à entrevoir un droit pénal plus proche du quotidien des francais et des évolutions notoires de notre société.

Aux Pays-Bas, en Espagne et en Suisse, qui sont des pays voisins, la cannabis est en vente libre ou toléré. Nous devons impérativement en tenir compte ! Nous ne pouvons rester sur des idées reçues depuis des siècles : ce n’est pas possible, c’est mal, c’est également dangeureux. Nous devons nous l’interdire, avait conclu le procureur.

JY Coquillat a également annoncé mardi une crise sans précédent au sein des parquets au niveau des moyens humains, matériels et législatifs.

JY Coquillat déclare que depuis 35 ans qu’il est magistrat, cela fait 35 ans que la justice fonctionne difficilement. Il pense que le bon fonctionnement de la justice n’a jamais été une priorité en France.

Il explique que la procédure pénale est toujours plus lourde, il s’agit d’une millefeuille que l’on arrive plus à avaler. Il plaide pour des lois plus simples, de la clarté et dans tous les cas des lois pouvant être appliquées.

Bookmark this on Google Bookmarks
Share on Facebook