Cannabis PS
Cannabis Saint-Ouen
Drogue
Politique

Cazeneuve sur le trafic de cannabis a Saint-Ouen

Posted at 07/11/2015 | By : | Categories : Cannabis PS,Cannabis Saint-Ouen,Drogue,Politique | 0 Comment

Cannabis Saint-Ouen

Bernard Cazeneuve fait le bilan de son plan de lutte contre le trafic de drogue à Saint-Ouen

« On n’éradique pas les trafiquants de drogue enkystés en un tour de main. Il faut des enquêtes, de la présence sur le terrain, des observations, des renseignements. » Devant les policiers et élus, le ton de Bernard Cazeneuve est volontaire. Le ministre de l’Intérieur était ce vendredi matin, au commissariat de Saint-Ouen, pour dresser un bilan du plan spécifique de lutte contre le trafic de drogue qu’il a lancé au mois de mai, après la « série de tentatives d’homicide par arme à feu et de règlements de compte entre bandes rivales » qui a frappé cette ville de 48 000 habitants.

Entre le 25 mars et le 8 mai, neuf tirs et fusillades s’étaient déroulés à proximité des principaux points de deal, faisant cinq blessés. La scène la plus choquante a eu lieu, en plein après-midi du 30 avril, au cœur de la cité Cordon : trois consommateurs ont été touchés par balles. Le drame a été évité de peu.

« Une telle situation d’insécurité est intolérable », a rappelé vendredi, le ministre de l’Intérieur. Six mois après les mesures renforcées contre le trafic, Bernard Cazeneuve estime « les premiers résultats particulièrement encourageants ».

Depuis le mois de mai, 1 316 personnes ont été interpellées à Saint-Ouen dont 881, pour infraction à la législation aux stupéfiants. Ces arrestations ont concerné 732 acheteurs, 94 vendeurs, 29 guetteurs et 3 livreurs. Sur cette période, les descentes ont permis de saisir plus de 39 kg de cannabis, 41 439 € en avoirs criminels et plusieurs armes (notamment une Kalachnikov, six pistolets automatiques et un fusil).

La particularité du plan est d’avoir systématisé les opérations conjointes police-douanes à l’encontre des consommateurs de cannabis, venus s’approvisionner à Saint-Ouen. Le but est de dissuader les clients, en tapant au portefeuille : sur les 732 acheteurs interpellés depuis mai, 385 ont fait l’objet d’une transaction douanière, autrement dit d’une amende.

En parallèle, des détachements de 40 CRS ou gendarmes mobiles ont été placés sur la ville, afin de sécuriser les quartiers, en particulier sur les plages horaires sensibles, en début de soirée. Depuis six mois, il n’y a d’ailleurs eu aucune fusillade.

« Il est inacceptable que des halls d’immeubles, des cages d’escaliers, des places ou des squares, voire des quartiers entiers, soient confisqués par des trafiquants. Nous ne tolérerons jamais aucune zone de non-droit », ajoute Bernard Cazeneuve.

Néanmoins, il le reconnaît la complexité de la tâche : « Les guetteurs et les revendeurs ne représentent que la partie émergée de l’iceberg. Derrière eux, il y a toute une organisation opaque. Il y a des bandes de petits et de grands délinquants, qui cherchent à imposer leur loi dans les quartiers où ils sévissent. Il y a des mafias, des tueurs, des criminels dangereux qui appartiennent au grand banditisme. Il y a aussi des trafiquants et des criminels en col blanc. »

UTILISEZ KANACLEANER POUR DEJOUER LE TEST SALIVAIRE THC

source : http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/trafic-de-cannabis-a-saint-ouen-881-interpellations-en-six-mois-06-11-2015-5254535.php

Bookmark this on Google Bookmarks
Share on Facebook