Revue de Presse Cannabique

Academie americaine de neurologie

Posted at 27/03/2014 | By : | Categories : Revue de Presse Cannabique | 0 Comment

Le cannabis therapeutique recommande dans la sclerose en plaques

Cannabis thérapeutique : utilisation pour la chimiothérapie, le sida et la sclérose en plaques

Cannabis thérapeutique : utilisation pour la chimiothérapie, le sida et la sclérose en plaques

L’Académie américaine de neurologie vient de recommander le cannabis thérapeutique pour vaincre la douleur pour les malades atteints de sclérose en plaque. En effet, les autres thérapies altenatives n’ont pas prouvé leur capacité à optimiser un résultat positif.

C’est une nouvelle étape que franchit l’Académie américaine de neurologie. Le cannabis thérapeutique est non seulement autorisé, mais il est à l’heure actuelle recommandé.

Dans sa publication sur la revue Neurology, l’Académie recommande le cannabis, sous forme de comprimé ou de spray, afin d’atténuer la douleur et les symptômes de spasticité (contractions musculaires) de la sclérose en plaques.

L’Académie s’est intéressée aux principales thérapies alternatives aux traitements classiques, comme le ginkgo biloba, la thérapie magnétique, les traitements par piqûre d’abeilles, les régimes avec de l’huile de poisson ou encore la réflexologie. Seul le cannabis thérapeutique retient son attention, celui-ci ayant fait preuve de son efficacité.

En spray ou en comprimé

Par contre, la recommandation porte uniquement sur le cannabis sous forme de comprimé ou de spray, car selon l’Académie, on n’a pas assez d’éléments pour affirmer que une cigarette de cannabis atténue les symptômes de la sclérose en plaques.

Les recommandations font remarquer également que des études à long terme sont nécessaires, car le cannabis thérapeutique pourrait entraîner des effets indésirables, tels que des vertiges, des problèmes de mémoire ou encore un état dépressif.

Aux Etats-Unis, le cannabis thérapeutique a été approuvé par la Food and drug administration dans la sclérose en plaques et également dans deux autres indications, les nausées et les vomissements causées par les chimiothérapies anticancéreuses, qui les traitements classiques n’endiguent pas, et aussi pour la perte d’appétit chez les patients sidaiques.

En France, un nouveau médicament à base de cannabis thérapeutique – le sativex – a été autorisé en janvier dernier pour atténuer les symptômes de la sclérose en plaques.

KANA CLEANER vous garantit d’être NEGATIF au contrôle salivaire du THC dans la bouche

Bookmark this on Google Bookmarks
Share on Facebook